Vous avez pris la décision d'allaiter?

C'est quelque chose de tout nouveau, et rassurez-vous, beaucoup de mamans appréhendent ce moment. Le meilleur conseil que l'on puisse vous donner ce serait de ne pas vous poser trop de question, l'allaitement finalement, c'est très naturel...

Le colustrum et les premières tétées

Dès sa naissance, votre enfant aura le réflexe de succion, qui lui permettra de têter et de profiter notamment de votre colostrum, ce premier lait très riche en substances immunitaires et nutritives. Afin d'encourager votre bébé à têter, mettez-le au sein dans l'heure qui suit sa naissance, et aussi longtemps qu'il le souhaite. Plus votre bébé têtera, plus il stimulera votre production de lait. Si la maternité dans laquelle vous avez décidé d'accoucher vous presse ou vous empêche de profiter de cet instant intemporel, ne vous laissez pas faire ! Ce qui compte c'est vous et votre bébé, et bébé doit pouvoir prendre le temps qu'il lui faut.

Après la mise en route, on rythme!

Quand vous serez seule avec bébé, mettez-le au sein à chaque fois qu'il le réclame, et laissez-le têter aussi longtemps qu'il le souhaite. Les premiers jours, on a l'impression de ne faire que ça, c'est tout à fait normal. Votre bébé a un tout petit estomac, il ne peut donc se contenter de 3 gros repas par jour...La 2e nuit, votre bébé va vous réclamer le sein sans cesse, c'est, aussi, tout à fait normal. Ce rythme soutenu de têtées a pour but de modifier votre lait pour qu'il s'adapte aux besoin de votre nouveau né. Comme la nature est bien faite ! En contre partie, ce sera nuit blanche pour maman ... N'hésitez donc pas à dormir dès que votre bébé dort, de jour comme de nuit, pour ne pas vous épuiser. De retour chez vous, vous aurez acquis les systématismes de base pour un parfait allaitement. Votre bébé, les premiers jours voire les premières semaines, pourra téter jusqu'à 12 fois par 24h, parfois même plus ! Certains nouveau nés ne téteront que 8 fois par 24h, d'autres plus de 12 fois. Certains feront leurs nuits très rapidement, d'autres pas. Il n'y a pas de règle. Votre enfant est unique, il a son rythme à lui. Ce qui compte, c'est qu'il prenne du poids régulièrement, qu'il mouille bien ses couches et qu'il fasse des selles régulièrement.

Une fois votre allaitement bien mis en route, vous trouverez votre rythme avec votre bébé, bien que ce rythme change régulièrement avec la croissance de votre enfant. Sachez toutefois que si vous allaitez exclusivement (c'est-à-dire que vous donnez uniquement votre lait à votre bébé et rien d'autre, sauf éventuellement de l'eau en cas de fortes chaleurs), vous devez vous attendre à des pics de croissance de votre enfant, c'est-à-dire que votre enfant va passer par des périodes de forte demande. Ces pics de croissance ont lieu aux alentours des 10 jours, 3 semaines, et 3 mois. Votre bébé vous réclamera le sein sans cesse, c'est tout à fait normal et cela ne signifie en aucun cas que vous n'avez pas assez de lait pour lui ! C'est simplement le cycle normal de l'allaitement exclusif...

Les difficultés que l'on peut rencontrer

Allaiter est en soi un acte très simple, pas besoin de préparer, pas besoin de chauffer, pas besoin de stériliser (la toilette quotidienne suffit, inutile de "décaper" vos mamelons puisqu'ils sécrètent eux-même une substance antibactérienne).

Cependant, et surtout pour les novices, l'allaitement peut être semé d'embûches. Si c'est le cas pour vous, ne vous laissez pas décourager, il y a une solution pour (presque) tous les cas de figure ! Motivation et entêtement viendront à bout des éventuelles difficultés et vous serez fière d'avoir tenu bon.

Parmis les difficultés qu'une femme peut rencontrer lors de son allaitement :

- le bébé n'arrive pas à têter, souvent parce que les têtons ne "pointent" pas mais rentrent vers l'intérieur de vos seins

- les têtées sont très douloureuses, souvent parce que bébé n'est pas dans une bonne position pour têter

- vous avez des problèmes de production de lait (pas assez de lait, ou au contraire trop de lait ce qui peut générer des engorgements)

Quelques soient les difficultés que vous pouvez éprouver lors de votre allaitement, demandez de l'aide à des personnes compétentes !  Il y a peu de difficultés qui imposeront d'arrêter l'allaitement, sauf si vous-même souhaitez arrêter.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.